Oreille-Corps-Voix avec Dainouri Choque

Les informations qui suivent sont reprises du site de l’association Vocal Plus qui organise entre autre des stages de Dainouri Choque, chaque été, en Poitou-Charentes.  Nous vous recommandons vivement ces semaines, où travail intense vocal, détente, et excellent accueil se conjuguent !

Les dates des prochains stages de Dainouri en Belgique peuvent être consultées sur notre calendrier, ou, en cliquant ici,  sur cette page qui vous donnera les infos pratiques des prochains stages

De l’oreille à la voix avec Dainouri Choque

L’oreille : notre perception auditive est culturelle; par l’habitude, nous percevons l’objet sonore (bruit, langage, musique), mais pas sa construction acoustique . Il s’agit de développer une conscience plus fine du son et de ses constituants (fondamental, harmoniques, résonance) pour passer d’une écoute du musical à une écoute du sonore, et d’intégrer cette nouvelle écoute au chant, individuel et collectif.

Le corps : plus l’oreille analyse finement le son, moins le corps à besoin d’énergie musculaire pour gérer l’émission vocale ; en conséquence, les tensions disparaissent, l’axe vertical s’installe spontanément; on gagne en détente, en confort, en ancrage, et en énergie.

La voix : la juste relation “oreille-corps” permet la disparition des tensions musculaires qui limitent la pleine expression vocale ; cela entraîne la libération de la voix, qui sonne mieux, avec plus de clarté, plus de richesse, et avec un plus grand rayonnement.

Application au chant individuel : le juste rapport “oreille-corps-voix” aboutit à l’expression de l’identité vocale du chanteur, indépendamment de tout choix technique ou esthétique; la voix révèle la personne, en même temps que toute la richesse de la musique qui est chantée.

Application au chant polyphonique : l’écoute complète du son conduit à la perception des liens acoustiques qui unissent les voix au sein de l’ensemble vocal. Chacun peut alors mieux ajuster sa propre voix à celles des autres dans chaque pupitre et dans la polyphonie, devenant ainsi créateur conscient du son de l’ensemble vocal. Il en résulte un plus grand plaisir vocal, sonore, et musical.

 Application au jeu instrumentalOn peut aussi appliquer cette démarche au jeu instrumental en transférant l’écoute du timbre de la voix à l’écoute du timbre de l’instrument. La relation “oreille corps voix” devient alors “oreille corps instrument”. Elle aboutit à un meilleur contrôle du geste instrumental au profit d’un enrichissement du timbre et du rendu sonore de l’instrument.

Comments are closed.